Fleury Logo

Ossip Zadkine est un peintre et sculpteur d’origine russe. À 16 ans, Zadkine est envoyé à Londres pour ses études mais le jeune homme s’enfuit, seul l’intéresse l’art et la sculpture en particulier. Il se rend en 1909 à Paris pour s’adonner à sa passion. À ce moment là, il s’y installe définitivement. Il suit dans un premier temps, l’enseignement de l’école des Beaux-arts. Ossip Zadkine admire Gustave Rodin, qui défraie la chronique par son anti-académisme. Il côtoie les artistes de la Ruche dans le quartier de Montparnasse, comme Brancusi, Bourdelle, Picasso, Survage, Lipchitz, Delaunay et Modigliani. On constate que, malgré une formation très académique, il dévie rapidement de direction.

Ossip Zadkine réintroduit la poésie dans la sculpture. La découverte des têtes sculptées nègres à Paris au début des années 1910, n’est pas étrangère à son art. Ses sculptures font la synthèse des volumes, elles sont une succession de plans découpés, le cubisme de Pablo Picasso n’est pas étranger à ses compositions. Au début ses sculptures naissent de bouts de bois, il taille directement dans les troncs d’arbres. Par la suite, il travaille essentiellement la pierre et surtout le bronze. Il inverse les creux et les bosses, ce qui intervertit le jeu des ombres et des lumières.

En 1919, il expose pour la première fois à Bruxelles et à Paris. En parallèle de ses sculptures, il réalise de tout temps de nombreuses gouaches dans un style très expressif, très enlevé. Il représente principalement un monde onirique peuplé de muses, de musiciens ou de centaures. Ossip Zadkine est fortement influencé par la mythologie grecque. La figure humaine est récurrente dans son œuvre. La représentation du Discobole et du Demeter sont parmi ses sculptures les plus connues. Il participe à de nombreuses expositions collectives mais des expositions individuelles lui sont également consacrées en Europe. A Paris, il s’est installé dans une maison au numéro 100 de la rue d’Assas dans le sixième arrondissement. Sa maison-atelier est à présent un musée qui conserve une grande partie de sa production tant en sculpture qu’en peinture.


Lire plus

Ossip Zadkine fumant sa pipe, 1956. Courtesy Zadkine Research Center.

Buste de jeune fille, terre cuite, 1914

“le rythme de Zadkine qui se subordonne de lui-même à la matière qu'il emploie, son émotion vibr[ant] à l'unisson de celle du bloc de marbre ou de l'arbre qu'il a choisi”

Maurice Raynal, critique d'art

Brummer Gallery, Zadkine, New York, 1937. © Zadkine Research Center.

“Le langage de la sculpture est un néant prétentieux s'il n'est pas composé de mots d'amour et de poésie”

Ossip Zadkine

Oeuvres

Ossip Zadkine

Orphée et les Nymphes, 1932
Plâtre sculpté, Bas relief
180 x 245 x 33 cm | 70 7/8 x 96 1/2 x 13 in.

Ossip Zadkine, Femme au violon

1918

Ossip Zadkine, Tête d’homme

1924

Expositions

Foires

Publications

Actualités

DU FAUVISME AU SURRÉALISME : CHEFS-D’ŒUVRE DU MUSÉE D’ART MODERNE DE PARIS

11 février 2022 - 22 mai 2022

Musée Guggenheim Bilbao

Le Musée d’Art Moderne de Paris (MAM) et le Musée Guggenheim Bilbao présentent une sélection de près de 70 chefs-d’œuvre de maîtres témoignant de l’histoire de la collection du MAM, constituée en regard des mouvements d’avant-garde nés à Paris pendant les premières décennies du XXe siècle. Le MAM est créé à l’occasion de l’historique Exposition internationale de […]

DU FAUVISME AU SURRÉALISME : CHEFS-D’ŒUVRE DU MUSÉE D’ART MODERNE DE PARIS

Zadkine au bord de la mer

6 octobre 2018 au 3 mars 2019

Musée Beelden aan Zee

Qui ne le connaît pas, cette figure de bronze à Rotterdam avec ce trou dans le corps ? Il s’appelle ‘Jan Gat’, ou encore ‘Jan aux mains’. La ville détruite, comme la statue est en fait appelée, est considérée dans le monde entier comme l’un des monuments les plus impressionnants dédiés aux victimes de la Seconde Guerre […]

Zadkine au bord de la mer

OSSIP ZADKINE – L’INSTINCT DE LA MATIERE

28 SEPTEMBRE 2018 - 10 FEVRIER 2019

Musée Zadkine, Paris

C’est l’instinct qui prime d’abord ; c’est le plus important ; tout le reste vient plus tard ; alors on s’arme d’une logique qui pénètre chaque geste.  Ossip Zadkine, Entretien avec Jacques Charles, 16 septembre 1966 Le musée Zadkine rend un hommage inédit à l’artiste en soulignant sa place aussi originale que singulière au sein […]

OSSIP ZADKINE – L’INSTINCT DE LA MATIERE

Ossip Zadkine : L’oeuvre sculpté

Publication

Sylvain Lecombre

Sculpteur reconnu dès les années 20 pour sa pratique de la taille directe, du bois (Samson et Dalila, Le Prophète) et de la pierre (Dame à la mandoline, Maternité), Zadkine s’inscrit alors dans le courant du primitivisme et des recherches de l’avant-garde du début du XXème siècle. « Je pense que les sculpteurs de ma génération tels […]

Ossip Zadkine : L’oeuvre sculpté

Recevoir les actualités de la galerie

S'inscrire