Fleury Logo

Déplacement instable | Mouvement, vibration, illusion d’obtique

octobre 2019 - disponible

Catalogue édité à l'occasion de l'exposition "Déplacement instable | Mouvement, vibration, illusion d'optique"

(10 octobre - 21 novembre 2019)

Textes
Lélia Mordoch, fondatrice et directrice de la Galerie Lélia Mordoch, Paris
Jessica Bargman, galerie A&R Fleury

« Ces œuvres existent moins comme objets à examiner que comme des générateurs de réponses perceptuelles dans l’œil et l’esprit du spectateur ». C’est par ces mots que William C. Seitz, conservateur du Museum of Modern Art (MOMA) à New York, présenta l’exposition "The Responsive Eye" dont il était le commissaire.

Nous étions alors en 1965, soit dix ans après l’exposition "Le mouvement" à la galerie Denise René à Paris, considérée aujourd’hui encore comme l’acte de naissance du cinétisme, et accompagnée du "Manifeste jaune", son texte fondateur. Victor Vasarely, entouré de 7 autres artistes dont Yaacov Agam, Pol Bury, Alexander Calder, Jean Tinguely et Jesús-Rafael Soto y présentaient ses conceptions personnelles du mouvement.

En rupture avec la peinture de chevalet jugée trop intellectuelle, l’art cinétique regroupe, dès ses débuts sur la scène européenne durant les années 50, des démarches individuelles et collectives. Celles-ci visant à faire aboutir une idée datant du début du siècle chez certains artistes abstraits, notamment ceux liés à l’abstraction géométrique : dégager une méthode capable de créer un langage plastique à portée universelle.


Lire plus

Extrait du catalogue d’exposition


 

 

Détails
Conception graphique : A&R Fleury
Couverture souple
91 pages, 21 x 27 cm
Date de publication : octobre 2019