Fleury Logo

Déplacement instable | Mouvement, vibration, illusion d’optique

10 octobre - 21 novembre 2019

Du 10 octobre au 21 novembre, la galerie A&R Fleury présente une exposition collective consacrée à l’art cinétique et à son incroyable richesse esthétique, expérimentale et sociale.

En rupture avec la peinture de chevalet jugée trop intellectuelle, l’art cinétique regroupe, dès ses débuts sur la scène européenne durant les années 50, des démarches individuelles et collectives visant à dégager une méthode capable de créer un langage plastique à portée universelle.

Par leur rigueur méthodique à contre-courant de l’art d’Après-Guerre où domine l’abstraction lyrique et l’expressionnisme abstrait, les artistes cinétiques conçoivent l’oeuvre comme une réalisation plastique issue d’une conception précise et rationalisée, une proposition visuelle par rapport à laquelle le spectateur est invité à réagir avec ses facultés naturelles de perception. Cette prédominance de la question visuelle s’appuie alors essentiellement sur une démarche scientifique et expérimentale en rapport avec les découvertes scientifiques et techniques de l’époque et les lois physiques.

Par le biais de cette recherche plastique et de sa dimension ludique et joyeuse, l’art cinétique poursuit une stratégie de décloisonnement social, en lien avec les préoccupations de l’époque.

« En bref, il s’agit pour nous de libérer « l’oeil de l’esprit », en éliminant tout critère extra-plastique », résumait ainsi Yvaral.

L’occasion pour le public de découvrir ou redécouvrir l’esthétique cinétique.

Yacoov Agam . Pol Bury . Horacio Garcia Rossi . Julio Le Parc . François Morellet . Nicolas Schoffer . Joël Stein . Francisco Sobrino . Jesús-Rafel Soto . Victor Vasarely . Jean-Pierre Vasarely dit Yvaral


Lire plus

Ceci est un test

“Ces œuvres existent moins comme objets à examiner que comme des générateurs de réponses perceptuelles dans l’œil et l’esprit du spectateur”

William C. Seitz, The Responsive Eye, MOMA NY, 1965